Perséphone, métaphore des saisons et reine des enfers

Perséphone, métaphore des saisons et reine des enfers

Dans la mythologie grecque, Perséphone était la belle fille de Zeus, roi des dieux, et de Déméter, déesse de l'agriculture. Perséphone est devenue la reine des enfers en épousant Hadès. Les Romains la connaissaient sous le nom de Proserpina. Elle était une double divinité, car en plus de présider les morts elle était aussi une déesse de la fertilité. Le mythe de son enlèvement par Hadès a été fréquemment utilisé pour expliquer le cycle des saisons. Avec sa mère, Déméter, elle était la figure centrale des mystères d'Eleusine. 

L’Autel de Satan ( AdS ) va te raconter dans cet article l’histoire et les symboles de cette reine obscure et fascinante de la mythologie grecque.

 

DECOUVRE TA SPIRITUALITE AVEC LES MEILLEURS PRODUITS DU MOMENT 

  

L’enlèvement de Perséphone : 

Perséphone était une jeune fille innocente, une vierge qui aimait jouer dans les champs où régnait l'éternel printemps. Mais Hadès, dieu des enfers, avait d'autres projets pour Perséphone. Il allait lui voler son innocence et sa virginité et la transformer en la redoutable déesse des Enfers. 

Hadès tomba amoureux de Perséphone et la voulait comme épouse. Son frère Zeus a consenti au mariage, ou du moins a refusé de s'y opposer. Pourtant, il a averti Hadès que Déméter n'approuverait jamais ce mariage, car elle ne voudrait pas que sa fille s'envole vers un monde sans soleil. Avec l’accord tacite de Zeus, Hadès a décidé d'enlever la jeune fille. Un jour, alors que Perséphone cueillait des fleurs dans une plaine de Sicile, Hadès apparut soudainement. Il traversa la plaine en tonitruant dans son char à quatre chevaux et s'abattit sur Perséphone. Il la ramassa d'un bras et la déflora au sens propre et au sens figuré, laissant la plaine parsemée de fleurs de toutes les couleurs. L'apparition, l'enlèvement et la disparition se sont produits si rapidement qu'aucun des compagnons de Perséphone n'a été témoin de l'enlèvement. Et bien qu'elle les ait appelés et qu'elle ait appelé sa mère, personne n'a entendu ses supplications. La terre s'ouvrit devant le char d'Hadès et le dieu conduisit les chevaux noirs de jais dans le gouffre. Alors qu'Hadès et Perséphone disparaissaient dans les profondeurs, le trou se referma derrière eux.

 

Le long hiver de son mécontentement : 

Déméter, ne trouvant pas de trace de Perséphone, était désemparée et désespérée. Elle chercha sa fille de long en large de la terre. Elle voyagea aux quatre coins du monde et chercha sa fille pendant neuf jours et nuits entiers sans jamais s'arrêter ni mème se reposer. Déméter était dans une telle colère qu’elle détruisit les terres, les récoltes et le bétail qui croisés sa route. Elle menaça de rendre la terre stérile à jamais et de détruire ainsi toute l'humanité si elle ne trouvait pas Perséphone. Et comme elle était la déesse de l'agriculture et de la fertilité, la terre devenu stérile et les gens mouraient de famine. 

Au dixième jour, la déesse Hécate dit à Déméter que Perséphone a été emportée, mais elle ne savait pas par qui. Les deux déesses se rendirent chez Hélios, le dieu du soleil, qui vit tout ce qui se passait sur Terre. Hélios lui dit ce qui s'est passé, mais il essaya aussi de persuader Déméter qu'Hadès, frère de Zeus et souverain d'un tiers de l'univers, était un bon mari pour Perséphone. Déméter refusa d'accepter Hadès comme compagnon convenable pour sa précieuse fille. Enragée par la nouvelle de l'enlèvement de Perséphone (et de la possible complicité de Zeus), elle refusa de retourner sur le mont Olympe. Au lieu de cela, elle parcourut la terre interdisant aux arbres de porter des fruits et à la terre de nourrir les légumes et les herbes. 

 

Zeus obligé de capituler : 

Après une année entière de famine, Zeus réalisa que s'il laissait Déméter persister, toute l'humanité mourrait de faim. Il n’y aurait plus personne pour honorer et faire des offrandes aux dieux. Zeus envoya un défilé de dieux et de déesses à Déméter pour la supplier de revenir à l'Olympe et de restaurer la fertilité de la terre. Mais Déméter refusa de bouger jusqu'à ce que sa fille se tienne à ses côtés. Zeus n'eut pas le choix : il céda, promettant de ramener Perséphone à sa mère.

 

Le renouveau du printemps : 

Hermès, messager des dieux , convoqué par Zeus, descendit en enfer voir Hadès pour aller chercher Perséphone. Hadès haussa les épaules avec docilité et a accepta de la laisser partir. Mais Perséphone était tellement malheureuse qu’elle n'avait rien mangé depuis son arrivée aux Enfers. Alors avant son départ, Hadès proposa à Perséphone d’apaiser sa faim en mangeant un seul pépin de grenade. Malheureusement, cet acte de gentillesse apparent n'était qu'une ruse car quiconque goûte la nourriture d'Hadès doit rester aux Enfers. 

L'acte étant accompli, Rhéa, la mère de Zeus, proposa un compromis avec Hadès que Déméter accepta à contrecœur. Puisque Perséphone avait mangé dans le Monde des Morts, elle devait y passer au moins une partie de l'année. Rhea proposa que Perséphone y passe six mois (ou, selon certains textes, trois ou quatre mois) en tant que reine des Enfers et le reste de l'année avec Déméter. Après avoir accepté l'accord, Déméter restaura la fertilité de la Terre et retourna à l'Olympe avec Perséphone. 

Cependant, lorsque le temps était venu pour Perséphone de retourner aux Enfers, la terre redevenais plus froide et moins fertile. Jusqu'à sa réémergence lors du retour de Perséphone dans le monde d’en haut. Cette utilisation du mythe pour expliquer les choses dans le monde naturel est commune à toutes les mythologies du monde entier.

 

SELECTIONNE PARMI LES MEILLEURS ACCESSOIRES ESOTERIQUE DU MOMENT ICI

  

L’histoire de Perséphone : une métaphore des saisons : 

L'histoire de Perséphone a été utilisée pour expliquer le cycle des saisons. Pendant la majeure partie de l'année, la terre est vivante et couverte de plantes en croissance. Cependant, pendant les mois stériles, lorsque Perséphone est avec Hadès, Déméter pleure l'absence de sa fille. C'est une période de deuil pour elle qui explique les mois sombres de l'hiver et la terre reste nue et sans vie. Le printemps et l'été font place à l'automne et à l'hiver, et la fertilité de la terre suit la progression des saisons. À l'automne, des graines, comme Perséphone elle-même, sont enterrées sous terre. Mais au printemps, Perséphone et les cultures de la terre ressortent au soleil.

  

Reine des Enfers :

Bien qu'elle n'ait passé que la moitié de sa vie aux Enfers, on sait peu de choses sur la vie de Perséphone en surface après son enlèvement. Sous terre, cependant, elle était redoutée en tant que déesse des Enfers. Elle n'était pas seulement la compagne d'Hadès, mais exerçait également une autorité considérable sur le monde souterrain. À tel point que de nombreux mythes la décrivent comme l'unique responsable des décisions vitales concernant les mortels. Elle était si redoutée que les mortels invoquaient souvent son nom dans les malédictions.

  

Une déesse complexe : 

En dépit de son image négative, la reine Perséphone a parfois fait preuve d'une grande pitié. Lorsque Alceste offrit sa propre vie à la place de celle de son mari mourant, Perséphone la renvoya des Enfers et les épargna tous les deux. Perséphone a également fait preuve d'un fort sentiment maternel lorsqu'Aphrodite lui a confié la sauvegarde du nourrisson Adonis. Elle est devenue si amoureuse du bébé qu'elle refusa de le lui rendre. Zeus décida finalement qu'Adonis passerait un tiers de sa vie avec Perséphone, un tiers avec Aphrodite et un tiers avec qui il le souhaitait.

  

D’autres histoires ont été écrites sur Perséphone :

Dans une histoire, Perséphone change Minthe, une nymphe amoureuse de Hadès, en une plante que nous connaissons sous le nom de menthe. Tout cela parce que la nymphe se vantait d'être meilleure que Perséphone. Dans un mythe obscur, Perséphone est responsable de la création de l'humanité. 

 

Représentation et symbolisme : 

Dans l'art grec classique, Perséphone était représentée comme une vénérable reine, portant un sceptre et une gerbe de blé. Lorsqu'elle est représentée avec sa mère (comme c'est souvent le cas), c'est Déméter qui porte généralement le sceptre et la gerbe. Perséphone tient un type spécial de torche à quatre pointes qui a été utilisé dans les mystères d'Éleusisine. Dans certaines représentations, elle tient une grenade ou une graine, symbolisant son mariage avec l'Hadès et le monde souterrain. Un autre attribut lié à Perséphone est la corne d'abondance (cornucopia) qui représente son rôle de déesse de la fertilité. 

 

Thèmes et symboles clés : 

Perséphone est un symbole de croissance et de fertilité. Le mythe de Perséphone contient également le thème de l'innocence perdue : après avoir été enlevée par Hadès, elle n'est plus la jeune fille insouciante qu'elle était. Même lorsqu’elle revient dans le monde d’en haut. Dans le mythe, la grenade offerte par Hadès représente la tentation. Son aspect sucré attire Perséphone à goûter certaines de ses graines, ce qui la lie à jamais au pays des morts. 

La séparation douloureuse de la mère et de la fille est un thème commun dans la mythologie, de la Grèce à l'Indonésie. Carl Jung, psychologue pionnier et spécialiste de la mythologie, a vu dans ces récits la douleur universelle de cette épreuve. Par exemple, lorsqu'une fille se marie. La reconnaissance de cette universalité a donné naissance à la notion d'"archétypes" de Jung.

  

Perséphone dans l'art, la littérature et la vie quotidienne : 

Perséphone était un sujet très populaire dans l'art ancien, apparaissant sur de nombreux vases et dans plusieurs sculptures. Perséphone a également fait l'objet d'une célèbre sculpture de Giovanni Bernini, ainsi que de peintures de Dante Rossetti et de Frédéric Leighton, parmi beaucoup d'autres. Bien que le personnage mythique de Perséphone apparaisse rarement dans la littérature moderne ou d'autres médias, de nombreux personnages ou objets portant son nom sont apparus dans des séries télévisées, des jeux vidéo, des films et des chansons. Elle a également prêté son nom à un astéroïde, à une société d'édition et même à un instrument de musique. Perséphone est aussi le nom d'un personnage des films Matrix. Elle est mariée au Mérovingien, un puissant seigneur des enfers. (Hmm, on se demande où ils ont eu cette idée ?)

  

Conclusion : 

L’Autel de Satan ( AdS ) t’a présenté le mythe de Perséphone. Au delà de l’histoire magnifiquement sombre, tu as pu constater la profondeur des concepts qui y sont développés. Il y a tant de contes, de mythes, d’histoires qui racontent nos relations avec la nature et le pouvoir de celle ci qu’il est dommage de s’enfermer dans une religion monothéiste fermée. 

 

REJOINS LA COMMUNAUTE DE L'AUTEL DE SATAN ICI 

 

 

 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.